Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2023 3 06 /09 /septembre /2023 18:31
Vous trouverez ci-dessous un message de Philippe Saltel, Professeur de philosophie à l'UGA, pour suivre son cours de 3ème année de licence de philosophie sur l'éthique de Spinoza, cours ouvert aux publics extérieurs.
Si vous êtes intéressé.e, merci de le contacter par mail.
Bien à vous
____________________
 
Chers amis,
 
Comme chaque année, le cours consacré à l'explication linéaire et suivie de l'Ethique de Spinoza, destiné aux étudiants de 3e année de licence de philosophie, est ouvert aux publics extérieurs. Quelques places sont disponibles. Le cours se tient le mardi de 16h à 18h et le mercredi de 16h à 18h, soit 4h par semaine du 11 septembre au 13 décembre (interruption les 31 octobre et 1er novembre). Il a lieu dans l'UFR ARSH, sur le campus (un plan du campus se trouve facilement sur le site de l'UGA), tram B arrêt Bibliothèques universitaires, salles TD 7 le mardi et TD 5 le mercredi (1er étage de l'UFR). En tout le cours représente 48 h de formation, ce qui est finalement peu pour une œuvre de cette envergure.
Les conditions, pour les publics extérieurs, sont les suivantes :
 
– se procurer un exemplaire de l'Ethique de Spinoza dans la traduction de Bernard Pautrat, éd. du Seuil, collection "Points".
 
– dans les semaines qui viennent, prendre une inscription comme "auditeur libre" (contribution modeste aux frais de l'Université) ; je donnerai les indications nécessaires
 
– le cours est de type "magistral", destiné à la formation des étudiants qui passeront un examen terminal, il n'est ni une conférence-débat ni un forum de questions générales : le but est de lire et comprendre ensemble cette œuvre difficile et pourtant décisive, qui est à la fois un traité systématique de philosophie et un manuel d'existence. Les éventuelles questions des étudiants sont donc prioritaires. Mais au terme des 24 séances, vous aurez compris (en principe !) l'un des textes les plus beaux, les plus importants, les plus utiles du corpus philosophique.
 
Cette année universitaire sera pour moi la dernière de ma carrière et probablement la dernière de la proposition publique de cet enseignement à Grenoble.
 
(On pourra se dispenser de posséder l'ouvrage pour les deux premiers cours). Si cela vous intéresse, écrivez-moi.
 
 
Pr. Philippe Saltel
Directeur du département de philosophie
Partager cet article
Repost0
21 mai 2023 7 21 /05 /mai /2023 19:15

Conférence de Jeanne Burgart Goutal

            Qu'est-ce que l'écoféminisme ?

 

Mardi 30 mai à 18h30

à la Bibliothèque Centre-ville - 10, rue de la République - Grenoble

Salle de lecture

Depuis quelques années, avec l'urgence climatique et l'essor des questions de genre, on redécouvre l'écoféminisme. Mais autour de cette vogue, beaucoup de simplifications et de malentendus. Qu'est-ce que l'écoféminisme, au-delà des clichés ? Quelle est l'histoire de ce mouvement né dans les années 1970 ? Pourquoi relier féminisme et écologie ? Quels rapports entre capitalisme, néocolonialisme, patriarcat et destruction de l'environnement ? Autant de questions que cette conférence abordera, dans un esprit ouvert au débat.


Agrégée de philosophie, enseignante dans l’académie d’Aix-Marseille et professeure de yoga, Jeanne Burgart Goutal mène depuis dix ans une recherche sur l’écoféminisme, mêlant approche théorique et vécue. Elle a récemment publié Être écoféministe. Théories et pratiques (L’échappée, 2020, Prix de la FEP), et avec Aurore Chapon, ReSisters (Tana, 2021).

Conférence sur l'écoféminisme
Partager cet article
Repost0
3 mai 2023 3 03 /05 /mai /2023 14:21
Cycle de Cours public: Peut-on éviter les guerres ?
 à  la bibliothèque Centre-ville, salle de lecture à 18h30
 

 4ème séance: mercredi 10 mai

 
Valéry Pratt :
Que peut le droit international face à la guerre ? Guerre légale et guerre illégale
 

S’« il n’existe plus de guerres justes ou injustes, mais simplement des guerres légales ou illégales », comme le soutient Habermas, cela veut dire qu’il n’y a plus que « des guerres qui sont justifiées au regard du droit international ou qui ne le sont pas ». Quelle est donc cette transformation de la notion de guerre juste en celle de guerre légale ? Comment appliquer celle-ci au cas de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022 ? Que peut le droit face à la guerre d’agression ?

Valéry Pratt est professeur agrégé de philosophie en CPGE au Lycée Berthollet à Annecy. Il réfléchit à une philosophie du droit international et aux conditions d’une citoyenneté mondiale rendant possible une défense des droits de l’homme au niveau mondial. Voir son ouvrage, issu de sa thèse de doctorat, paru aux éditions du Bord de l’eau en 2018 : Nuremberg, les droits de l’homme, le cosmopolitisme.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2023 3 19 /04 /avril /2023 09:15
Cycle de Cours public: Peut-on éviter les guerres ?
 à  la bibliothèque Centre-ville, salle de lecture à 18h30
 
 3ème séance : mercredi 26 avril
 
Thomas Vidart : Peut-on être citoyen du monde ? L'idéal cosmopolitique des Stoïciens
 
 
  Les guerres qui opposent les pays apparaissent comme des affrontements dérisoires quand on les envisage du point de vue de l’ensemble du monde. Les Stoïciens invitent précisément à adopter sur les guerres, et de façon plus générale sur les événements qui se produisent, un regard surplombant parce qu’à leurs yeux, les êtres humains ne sont pas seulement les membres de telle ou telle cité particulière : ils appartiennent à la cité du monde. On est enclin à se définir par la partie du monde où l’on naît et où l’on se trouve, alors que si l’on vit dans telle cité ou dans tel pays, c’est pour des raisons qui sont strictement contingentes. La cité du monde rassemble pour sa part l’ensemble des êtres doués de raison : si les êtres humains en sont membres, ce n’est donc pas de manière contingente mais parce qu’ils sont par nature des êtres doués de raison. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille se considérer seulement comme citoyen du monde : Marc Aurèle souligne ainsi qu’il est à la fois citoyen de Rome et citoyen du monde. Ne risque-t-il pas d’y avoir dans ces conditions une tension voire une incompatibilité entre ces deux appartenances qui constituent l’identité de chaque être humain ?
 
Thomas Vidart est professeur agrégé en khâgne au lycée Champollion à Grenoble. Ses travaux de recherches portent sur Plotin et le néo-platonisme dont il est un éminent spécialiste.
 
 
Prochaine séance
 
Mercredi 10 mai - Valéry Pratt:  Que peut le droit international face à la guerre ? Guerre légale et guerre illégale
Partager cet article
Repost0
17 mars 2023 5 17 /03 /mars /2023 13:20

Deuxième séance de cours dans le cycle "Peut-on éviter les guerres ?"

Mercredi 22 mars à 18h30

bibliothèque Centre-ville, 10, rue de la République- Grenoble

Salle de lecture

Thomas Boccon-Gibod : Souveraineté des Etats et sécurité globale

La sécurité politique du monde est aujourd'hui organisée à partir du concept de souveraineté. Celui-ci, à l'heure des crises globales que nous traversons, se trouve de nouveau très mobilisé, mais pas toujours de manière claire: on parle de souveraineté énergétique, alimentaire, industrielle, voire sanitaire... Une telle multiplication peut conduire à se demander si le mot a encore du sens. De fait, si la notion semble effectivement incontournable dès lors que l'on parle de sécurité collective, la nature des crises contemporaines met en lumière le caractère global des problèmes auxquels font face les États souverains. Comment penser ensemble interdépendance et souveraineté à l'heure des nouvelles menaces sécuritaires ? 

Thomas Boccon-Gibod est philosophe et Maître de conférences en philosophie politique, philosophie du droit et des normes. Docteur en philosophie, il est enseignant-chercheur à l’Université Grenoble Alpes dans le laboratoire IPHIG.

Ses domaines de recherche portent sur la philosophie de l'action, la théorie des institutions, les théories contemporaines de la régulation (droit public, sociologie politique), le républicanisme (histoire et théorie du droit public, histoire des idées politiques), l’œuvre de Michel Foucault, l’épistémologie des sciences humaines et sociales.

Les prochaines séances :

  • 3ème séance (mercredi 26 avril) Thomas Vidart : Peut-on être citoyen du monde ? L'idéal cosmopolitique des Stoïcien
  • 4ème séance (mercredi 10 mai) Valéry Pratt:  Que peut le droit international face à la guerre ? Guerre légale et guerre illégale
Partager cet article
Repost0
5 mars 2023 7 05 /03 /mars /2023 11:26

Cycle de Cours public : Peut-on éviter les guerres ?


Bibliothèque Centre-ville, 10, rue de la République

Grenoble

Salle de lecture à 18h30

L’espoir que l’histoire des guerres prendra bientôt fin -ou du moins qu’elle le peut- n’est pas propre à la modernité. La paix perpétuelle est selon Kant une idée nécessaire, qu'il s'agit de mettre en place par des dispositions juridiques, elle doit être au fondement de la constitution civile de chaque État républicain. Il cherche à donner un message d’espérance dans un contexte où la violence est omniprésente. Comment organiser juridiquement la paix entre les Etats et instaurer une organisation supra-nationale qui la garantisse ? Les Stoïciens déjà invitaient chacun à se penser comme citoyen du monde au-delà de leur appartenance à une cité particulière. L’idéal cosmopolite est porté par la volonté de voir se réaliser au-delà des Etats une communauté mondiale, démocratique et pacifiée. Mais force est de constater qu’il ne peut résister à logique de puissance des Etats souverains et que le droit international semble impuissant à empêcher les guerres.

 

Mercredi 8 mars

1ère séance Evelyne Buissière : Kant et le projet de paix perpétuelle
    
Évoquer l’idée de paix et plus encore de paix perpétuelle c’est semble-t-il vouloir délibérément passer pour un doux rêveur peu au fait des réalités de ce monde car la paix perpétuelle n’est pas un simple équilibre des forces qui interdit provisoirement la guerre, c’est une cessation définitive de toute guerre. De fait, Kant ouvre son traité "Vers la Paix Perpétuelle" en mentionnant une auberge nommée « La paix perpétuelle » laquelle était située face à un cimetière ! Pourtant, Kant ne renonce pas à cette idée d’une paix perpétuelle car elle est une exigence de notre raison, un impératif moral qui se pose pour tout être humain. Il nous explique en quoi on ne peut renvoyer au rang des utopies irréalisables la paix perpétuelle et il montre quelles sont les conditions de possibilité d’une telle paix, conditions de possibilité auxquelles nous pouvons tous travailler du dedans de l’État auquel nous appartenons. Ce texte écrit en 1795 prend acte des mutations politiques engendrées par la révolution française et fonde son espoir d’une paix perpétuelle sur le caractère républicain du nouvel État révolutionnaire nous conduisant à interroger le rapport entre la constitution intérieure des État, la participation de leurs citoyens à la vie publique et leur politique extérieure.

  • 2ème séance (mercredi 22 mars) Thomas Boccon-Gibod : Souveraineté des Etats et sécurité globale
  • 3ème séance (mercredi 26 avril) Thomas Vidart : Peut-on être citoyen du monde ? L'idéal cosmopolitique des Stoïciens
  • 4ème séance (mercredi 10 mai) Valéry Pratt:  Que peut le droit international face à la guerre ? Guerre légale et guerre illégale
Cycle de cours publics - Peut-on éviter les guerres ?
Cycle de cours publics - Peut-on éviter les guerres ?
Partager cet article
Repost0
24 février 2023 5 24 /02 /février /2023 17:34

Conférence de François Jullien « Rouvrir des possibles »

en partenariat avec l’UGA et l’Association lacanienne internationale

Vendredi  03 mars à 18h30

 Amphithéâtre de la Maison du tourisme de Grenoble

"Aujourd’hui où l’on ne peut plus tracer de plan de la Cité idéale et où les lendemains « ne chantent plus », peut-on faire autre chose que défaire ce qui bloque l’état présent des choses pour y rouvrir des possibles ?" Ce manifeste de la dé-coincidence, concept que promeut François Jullien, témoigne de la nécessité de fissurer les blocages idéologiques qui gangrènent la société, localement, sur le terrain.

François Jullien est philosophe et sinologue, ancien élève de l’École normale supérieure, il est Professeur à l'université Paris-Diderot et est titulaire de la chaire sur l’altérité créée à la Fondation Maison des sciences de l’homme. Du dialogue ouvert entre les langues et les pensées de la Chine et de l'Europe, il a dégagé au fil de son oeuvre une pensée du « vivre » et un nouveau concept d'existence, sans rapport avec l’existentialisme, dont on peut suivre les développements, à travers sa réflexion sur l'« intime », le « paysage », la « dé-coïncidence » et l'« inouï ».

 
Conférence de François Jullien « Rouvrir des possibles »
Partager cet article
Repost0
16 février 2023 4 16 /02 /février /2023 09:27

Une rencontre à la librairie Arthaud

Vendredi 24 février à 18h30

23, Grande rue, 38000 Grenoble

Rencontre avec Sophie Gosselin et David gé Bartoli

autour de leur livre La condition terrestre, habiter la Terre en communs

 

« Nous pensions marcher sur la terre ferme et voilà que nous chavirons, bousculés et éprouvés par les crises qui affectent notre planète. Comment repenser notre façon d’être au monde quand des siècles de modernité nous ont conduits à exploiter la Terre plutôt qu’à l’habiter ? Les philosophes Sophie Gosselin et David Gé Bartoli nous invitent à un « basculement politique et existentiel » dans cet essai dense et alerte qui explore d’autres façons de penser les relations entre tous ceux, humains ou non, habitant un même territoire de vie.

(Claire Legros, article publié dans le Monde le 17 octobre 2022)

Sophie Gosselin, professeure agrégée et docteure en philosophie et David gé Bartoli, philosophe et écrivain ont co-écrit Le Toucher du monde, techniques du naturer. Ils sont membres fondateurs de la revue Terrestres.org, Revue des livres, des idées et des écologies et de l'Université pour la Terre de Tours.

Rencontre avec Sophie Gosselin et David gé Bartoli - La condition terrestre
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 12:15

Vous trouverez ci-dessous le programme de la saison 2023

 

Programme saison 2023
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 12:55

Mercredi 23 novembre à 18h30  

Rencontre avec Daniel Bougnoux

autour de  son livre « Génération Woody » éd. du Bord de l'eau (juin 2022)

Woody Allen serait-il notre Molière ? Moraliste, il en a l’envergure, l’acuité du regard, la précision des intrigues nouant le rire au drame...Son oeuvre exceptionnelle est comme un miroir de notre époque et de ses travers.
                                                                   

A  la librairie Arthaud
23 Grande Rue, 38000 Grenoble

Daniel Bougnoux est philosophe, Professeur émérite à l’Université de Alpes de Grenoble, il a enseigné la théorie littéraire, puis les sciences de l’information-communication. Spécialiste de Louis Aragon, auquel il a consacré de nombreux travaux et dirigé l'édition des Œuvres romanesques complètes d’Aragon dans la Bibliothèque de la Pléiade. Il a successivement défendu, au fil de ses publications l'analyse d'oeuvres fortes comme celles de Freud, Victor Segalen, Shakespeare et aujourd'hui Woody Allen.

Rencontre avec Daniel Bougnoux - Librairie Arthaud
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Société alpine de philosophie
  • Contact

Recherche