Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 18:10

En marge des activités de la SAP, et dans le cadre du dernier Instant Philo de cette saison, nous vous proposons d'assister à un dialogue sur le thème :

 

"Vérité et relativisme"

 

avec

Anne Eyssidieux-Vaissermann notre Présidente dans le rôle du sophiste

et

Evelyne Buissière, philosophe, professeure en CPGE au lycée Champollion, dans celui de Platon !

 

Jeudi 9 avril à 20h au Centre Culturel le Bevédère 

Saint Martin d'Uriage

Instant Philo - Vérité et relativismeInstant Philo - Vérité et relativisme
Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 17:19

En marge des activités de la SAP, retrouvez l'Instant Philo au Centre culturel le Belvédère à Saint Martin d'Uriage.
 

Dialogue entre Anne Eyssidieux-Vaissermann, notre Présidente et Aurélien Barrau, Professeur d'astrophysique et intervenant assidu de la SAP sur le thème "La vérité dans les sciences" jeudi 5 mars 2015 à 20h.

 

Venez nombreux et nombreuses !

 

Instant Philo - La vérité dans les sciences
Instant Philo - La vérité dans les sciences
Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 06:46

En marge des activités de la SAP, retrouvez l'Instant Philo au Centre culturel le Belvédère à Saint Martin d'Uriage.

 

La première séance a lieu jeudi 27 novembre à 20h !
 

Voir les commentaires

Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 09:40

En marge des activités de la SAP

 

L’instant philo, jeudi 24 avril 2014,

Le Belvédère de Saint-Martin d’Uriage, 20 h

Juger et punir : comment punir ?

 

Thierry Ménissier, Professeur de philosophie,

Université de Grenoble-Alpes

 

L'Instant philo, 2ème séance sur le punir consistera en un dialogue avec M. Bernard Azema, juge pénal au tribunal de Grenoble.

 

Les questions abordées seront notamment les suivantes :

 

Quelle philosophie pénale domine aujourd'hui la Justice en France, en fonction des différentes populations justiciables ?

 

Quel est le rapport entre les principes et les faits, compte tenu de l'engorgement des tribunaux et de la surpopulation carcérale ?

 

Jusqu'où la Justice est-elle efficace ?

 

Et jusqu'à quel point peut-on la réformer ?

Instant philo - Juger et punir : comment punir ? 2ème séance
Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 10:21

En marge des activités de la SAP

 

L’instant philo, jeudi 27 mars 2014,

Le Belvédère de Saint-Martin d’Uriage, 20 h

Juger et punir : comment punir ?

 

Thierry Ménissier, Professeur de philosophie,

Université de Grenoble-Alpes

 

La Justice occupe une place toute particulière parmi les institutions modernes : de par sa fonction pénale, elle exerce une juste violence dont on attend une réparation, très importante pour les victimes mais également à d’autres titres. La sanction entretient avec le crime ou le délit une relation organique, fondamentale pour le système social tout entier ; le criminel lui-même trouve dans la punition dont il est l’objet, si l’on en croit le philosophe Hegel, « une rétribution qui l’honore dans son droit ».

Cette construction intellectuelle moderne a fait l’objet de nombreuses attaques de la part des critiques de la société bourgeoise, mettant notamment en question les finalités de la fonction pénale de la Justice ; selon Michel Foucault, par exemple, les fins que poursuit la société avec le système des peines et des sanctions regardent la mise en ordre des conduites sur le mode d’une discipline sourde et permanente. On retrouve dans cette critique celle qu’adressait Nietzsche à tout le système moderne, qui concerne le « dressage » des humains par le Droit.

Aujourd’hui, sous l’effet d’évolutions diverses et dans un climat assez inquiet, la société démocratique s’interroge massivement sur les finalités de ce système, qui semblent effectivement devenues fort troubles.  

Cette séance de L’Instant philo sera consacrée à la compréhension des modes et des buts de la fonction pénale de la Justice, tant du point de vue de ses principes que du point de vue des faits historiques concrets, par exemple concernant l’évolution des manières de punir.

Une deuxième séance aura lieu le 24 avril, en présence d’un magistrat invité (nom à préciser) et sous la forme d’un dialogue sur le système pénal aujourd’hui.

Instant philo - Juger et punir : comment punir ?
Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 09:15

« L’instant philo » à Saint-Martin d’Uriage

 

 

Jeudi 18 avril 2013, 20 h

 

 

Centre Culturel Le Belvédère

 

 

 http://www.uriage-les-bains.com/1.aspx

 

 

Tous les détails de cette conférence sur le blog de Thierry MENISSIER

 

http://tumultieordini.over-blog.com/article-rencontre-debat-l-anarchisme-une-philosophie-politique-pour-aujourd-hui-117157933.html

 

Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 07:42

« L’instant philo » à Saint-Martin d’Uriage


Jeudi 21 mars 2013, 20 h


Centre Culturel Le Belvédère


 http://www.uriage-les-bains.com/1.aspx

 


Tous les détails de cette conférence sur le blog de Thierry MENISSIER

 

http://tumultieordini.over-blog.com/article-conference-l-esthetique-comme-quete-une-relation-authentique-a-la-nature-116268618.html

Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 10:36

 

« L’instant philo » à Saint-Martin d’Uriage

Jeudi 21 février 2013, 20 h

Centre Culturel Le Belvédère


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le « genre » n’est pas le « sexe » : celui-ci correspond au donné biologique, le premier à l’idée que l’on se fait de soi en fonction des représentations sociales. On pourrait dire que si l’on naît avec son sexe, on devient son genre. Cette rencontre consiste en un dialogue contradictoire sur l’importance du genre pour la constitution de l’identité personnelle.
Dialogue entre Martine PAULICAND, Docteur en psychologie, et Thierry MENISSIER, Professeur de philosophie. 

 

Martine Paulicand est Docteur en psychologie, membre associée du Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie, Personnalité, Cognition, Changement social (EA 4145), Grenoble-Chambéry et notamment co-éditrice de l’ouvrage « Vous avez dit non-discrimination ? » - Presses Universitaires de Grenoble.

 

 

http://www.pug.fr/produit/1079/9782706114793/Vous%20avez%20dit%20non-discrimination

 

 

 

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

 

 

http://www.uriage-les-bains.com/7.aspx?sr=7

Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 10:17

« L’instant philo » à Saint-Martin d’Uriage

Jeudi 26 avril 2012, 20 h

Centre Culturel Le Belvédère


Thierry Ménissier reçoit Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale

 

« En affirmant s'être servi de World of Warcraft pour planifier le massacre de 77 personnes en Norvège, en juillet dernier, Anders Behring Breivik ressuscite la polémique sur l'influence néfaste des jeux vidéo violents sur le comportement des jeunes. » France 24

 


La psychologie sociale étudie scientifiquement les conduites humaines, et souligne l’importance et la constance des interactions entre les individus. Dans ses récents travaux, Laurent Bègue s’est consacré à l’examen des conduites agressives et de la vie morale. Aujourd'hui, que peut-on scientifiquement savoir des conduites humaines ? Et jusqu’où peut-on agir sur elles ? Cette rencontre entre un psychologue social et un philosophe permettra de faire le point sur les connaissances actuelles et d’approfondir le questionnement.

 

 

Laurent Bègue est professeur à l’UPMF-Grenoble 2, membre de l’Institut Universitaire de France, et notamment auteur de L’Agression humaine (Dunod, 2010) et de Psychologie du bien et du mal (Odile Jacob, 2011).

 

 

(Un compte-rendu de cet ouvrage est accessible ici :

http://tumultieordini.over-blog.com/article-psychologie-du-bien-et-du-mal-103794342.html)


Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 10:33

L'instant philo à Saint-Martin d'Uriage, Saison 4, deuxième séance : 26 janvier 2012 à 20 h

Centre culturel Le Belvédère, http://www.uriage-les-bains.com/1.aspx

Thierry Ménissier reçoit Henri OBERDORFF

Présentation d'Henri Oberdorff :

 

Professeur agrégé de Droit public à la Faculté de Droit de l'Université Pierre Mendès France Grenoble 2, Docteur en Droit, Directeur honoraire de l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble, Directeur de l'Ecole doctorale sciences juridiques de Grenoble, Co-Responsable du Master Etudes Internationales et Européennes

Il est notamment l'auteur de Droits de l'Homme et libertés fondamentales (LGDJ) ; L'Union Européenne (PUG) ; L'Européanisation des politiques publiques (PUG) ; La Démocratie à l'ère numérique (PUG). Il est président de l'Université Populaire Européenne de Grenoble (http://www.upeg.eu).

 

La citoyenneté européenne : un "Objet Politique Non Identifié" :

Tandis que les nations qui constituent l'Union Européenne sont depuis longtemps entrées dans un processus de remise en question de leur souveraineté traditionnelle, on s'interroge aujourd'hui pour savoir sous quelles formes peut s'exprimer l'engagement des citoyens dans ce nouvel espace post-national. Pour les ressortissants des nations de l'Union, la citoyenneté européenne existe et recouvre des prérogatives précises, mais aux yeux de nombre d'entre eux ses modes spécifiques sont souvent mal connus, elle souffre d'un déficit d'image et ne semble pas représenter un instrument d'action politique porteur d'espoir. Une telle situation appelle le questionnement. Dans quel ordre de faits chercher le ressort de la citoyenneté européenne ? Dans une nouvelle sorte d'attachement à la chose publique, de la part de citoyens qui restent attachés à leur nation historique ? Dans une autre forme de symbolisation que celle qui les lie aux traditions de leur pays d'origine ? Voilà pourquoi la citoyenneté européenne peut appréhendée comme un "objet politique non identifié"...

 

 

Parlement-eur.1.jpg

Repost 0
Société alpine de philosophie - dans Instant philo
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Société alpine de philosophie
  • Le blog de Société alpine de philosophie
  • Contact

Recherche